Chez les patients avec une acuité visuelle normale, traités par les doses de Nivaquine considérées comme les doses à faible risque et sans autre facteur de risque préalable, un suivi clinique simple peut être effectué une fois par an (questionnaire, évaluation de l'acuité visuelle). Il existe un risque théorique d'inhibition de l'activité intracellulaire alpha-galactosidase quand la Nivaquine est administrée concomitamment avec des médicaments à base d'agalsidase.